Menu
Open menu
Open menu

logo projet copieCe projet se propose d'échanger de bonnes pratiques dans la lutte contre le décrochage scolaire entre 5 établissements scolaires européens :

          • Notre établissement pour la Belgique
          • Lycée Professionnel René Couzine , Challans ,France (École coordinatrice du projet – école avec qui nous avons déjà réalisé des projets)
          • Collège MILCENDEAU , Challans, France – nouveau partenaire
          • Aksaray Ataturk Anadolu Lisesi, Aksaray, tourquie – nouveau partenaire

De tout temps, une société organisée s’est donné pour mission de donner à chaque enfant, à chaque adolescent, les moyens de développer ses capacités personnelles et d’acquérir des compétences de manière à devenir au sein du corps social, un individu, un professionnel, un citoyen responsable et autonome. Au fil des siècles, l’évolution des mentalités a permis de poser un principe intangible : chaque humain dispose d’un droit légitime à recevoir le soutien, l’éducation et la formation qui lui permet d’apporter sa contribution constructive à la société et de recevoir en échange des moyens de satisfaire à ses besoins primaires, de vivre libre et relativement heureux, d’assurer à son tour la subsistance à sa famille et ses descendants.

Cette transmission doit fournir à chacun la possibilité de développer ses capacités propres et d’acquérir des compétences utiles en adéquation avec les besoins sociaux. Cette exigence éthique est mise en œuvre par l’action conjointe des parties prenantes de l’éducation et de la formation : les parents, la famille, les enseignants, les professionnels et les institutions.... Seulement, la massification de l’éducation à la suite de sa démocratisation nécessite des capacités exigeantes d’acceptation et d’adaptation de l’enfant, de l’adolescent au système éducatif. On s’adapte sinon on est hors-jeu... Bref, le système éducatif peine à considérer chaque enfant suivant sa personnalité et son historique personnel et ainsi proposer à chacun la « place » qui sera la sienne dans le corps social. Cet échec relatif de l’éducation et de la formation est vécu par les pédagogues que nous sommes comme un fait inacceptable et notre bienveillance nous oblige à trouver des solutions au décrochage scolaire.
Les faits et les statistiques proposent une vue d’ensemble des décrochages dans l’Union européenne : les sorties précoces du système éducatif en 2013 s’étendent de moins de 5% de décrochages en Slovénie à plus de 25% en Espagne. C’est la raison pour laquelle la lutte contre les sorties précoces figure au premier rang des objectifs de la stratégie Europe 2020 : la part des jeunes de 18 à 24 ans qui ont quitté le système scolaire sans diplôme et sans suivre de formation après leur sortie ne devrait pas dépasser 10 % dans l’Union européenne (UE) d’ici 2020.
En tant que partenaires de ce projet Erasmus+, nous souhaitons relever ce défi, et il nous semble essentiel de mutualiser nos regards et nos actions dans le cadre de la lutte contre le décrochage. De cette mutualisation qui nous enrichira des expériences diverses et variées naîtra un ensemble d’outils encore plus efficace pour lutter contre les sorties précoces. C’est la raison principale de notre engagement et de notre candidature : l’échange de bonnes pratiques sur le décrochage entre Européens développera notre efficacité à produire des solutions adaptées à chaque élève pour réduire la précarité et l’exclusion et que personne ne soit laissé au bord du chemin de la vie.

3Objectifs:

Notre ambition dans le cadre de ce projet est avant tout de mutualiser les bonnes pratiques dans nos actions respectives contre le décrochage scolaire. Ainsi nos objectifs sont les suivants dans le cadre de présentations conjointes entre partenaires :


- Les actions institutionnelles contre le décrochage dans chaque pays du partenariat en fonction des contextes socio-économiques.

- Les initiatives locales et des expérimentations pour trouver des solutions aux sorties éducatives précoces.
- Les outils d’identifications des potentiels décrocheurs et les plateformes d’échanges mis en place au niveau local, national et européen.
- Les outils de remédiation et d’intégration psychosociales, pédagogiques, professionnelles et sociales au niveau local, national et européen.
Pour monter en compétences dans le traitement du décrochage, nous ferons appel à des experts qui nous enrichiront de leurs analyses par des conférences lors de chaque meeting (ex : les neuro- sciences...). Des ateliers pédagogiques seront mis en place entre enseignants pour faciliter la compréhension. Dans le prolongement, des synthèses des réflexions conjointes des partenaires sur les thèmes étudiés par période seront produites à chaque meeting.


4Un blog du partenariat sera créé pour exposer et transmettre nos recherches, nos rencontres et nos réflexions à d’autres enseignants et éducateurs européens (en langues nationales : français, anglais, grec, turc...)
Un projet etwinning (« A la Table ronde de l’école, prenez place ») est déjà ouvert, il permettra tout au long du projet d’échanger et de créer entre partenaires, aussi bien entre enseignants-éducateurs qu’entre élèves en difficultés dans nos écoles. La plateforme etwinning et l’organisation de meetings élèves et professeurs serviront de médias et d’espaces d’échange pour la création par les élèves de productions communes (artistiques, culturelles, citoyennes...)


Toutes ces démarches de mutualisation, d’élévation de nos compétences, d’ouverture sur des pratiques différentes et enfin de production de synthèses réflexives nous permettront de lutter plus efficacement contre le décrochage scolaire dans nos pays respectifs. La transmission sera assurée par le blog « décrochage scolaire » au niveau national et européen. Enfin, le travail en commun des élèves du partenariat, outre la valorisation consécutive, ajoutera une dimension européenne, facilitatrice de l’intégration des élèves en difficultés.

Le projet prévu pour deux années est divisé en cinq périodes :


Période 1 : Les critères d'identifications et les causes du décrochage. Les remédiations pédagogiques, sociales, institutionnelles dans les écoles et pays du partenariat. Les systèmes scolaires et les contextes socio-économiques (septembre/décembre 2018)


Période 2 : “Retrouver l’estime de soi et une place dans un environnement scolaire bienveillant” (intégration, Qualité de vie à l’école, Climat scolaire, Compétences psychosociales...) – décembre 2018/juin 2019


Période 3 : Les outils d’intégration 1 (Intégration sociale, scolaire et professionnelle) – septembre /décembre 2019


Période 4 Les outils d’intégration active 2 : Pédagogie de projets, Sciences cognitives, Les jeux sérieux, La pratique artistique, la citoyenneté en général et Européenne – décembre 2019/avril 2020 Période 5 : la mise en forme et la finalisation du blog d’échanges européens sur le décrochage scolaire – avril 2020/août 2020.


2Pour chaque période , un meeting entre professeurs/éducateurs seulement sera organisé dans une école du partenariat, le schéma général d’organisation des meetings sera le suivant :

  • Présentation de (ou des) établissements d’accueil
  • Présentation du système scolaire/éducatif du pays de l’établissement d’accueil (ou des) et de la population scolaire en lien avec l’environnement socio-économique (ville/région/pays)
  • Présentation générale des actions internes à l’établissement d’accueil (ou des)
  • Présentation-formation développée (ou détaillée) d’une ou deux actions spécifiques à l’établissement d’accueil avec possibilité d’atelier avec les élèves en difficultés
  • Présentations des actions de lutte contre le décrochage en fonction des périodes (1,2,3,4) par tous les partenaires production en commun entre partenaires d’un document/synthèse des différentes approches en fonction du thème de la période
    Ces présentations proposées par chaque partenaire constitueraient le travail intermeeting.
  • Immersion des enseignants/éducateurs européens en immersion dans des classes en job- shadowing.
  • Organisation d’une conférence sur un des thèmes en relation avec le décrochage scolaire

Propositions pour associer les élèves, les valoriser et développer l'ouverture européenne, source d'intégration... :
Choix par chaque partenaire de 5 élèves en difficultés par an.
Objectifs : - faire travailler les élèves ensemble en groupe multinational... autour d’un thème commun et d’un média spécifique (ex : créer des vidéos sur un sujet qui intéresse les jeunes ou tout autre projet qui les mettent en valeur, qui les intéressent et qui les rassemblent.)

L’espace de communication : tout se fera par etwinning avec des élèves membres/administrateurs (projet existant déjà...)
Deux mobilités élèves/professeurs seront organisées pour permettre ces rencontres (mai 2019 et avril 2020)

Les différents groupes participant aux activités du projet :


- Les professeurs/les éducateurs : leurs connaissances du profil et l’évaluation des difficultés scolaires des élèves, leurs aptitudes à l’analyse des situations pédagogiques et à produire des solutions de remédiations personnalisées vont leur permettre d’être des acteurs centraux du projet... Un certain nombre d’entre eux sont d’ailleurs des personnes-relais dans la lutte contre le décrochage scolaire... Deux d’entre eux sont ambassadeurs etwinning ce qui facilitera la gestion de la plateforme et tous sont formés à la pratique des Technologies de l’Information et de la Communication. Certains d’entre eux sont également au fait des compétences psychosociales et pourront apporter dans ce sens. Les professeurs/éducateurs seront en charge de la préparation des présentations et de l’organisation des meetings. Ils assureront les synthèses des thèmes abordés. Ils alimenteront le blog d’échange autour du décrochage par leurs recherches et leurs réflexions.


- Les personnels de direction : ils sont les "catalyseurs" et les facilitateurs du projet d’autant qu’ils sont aussi responsables du suivi des élèves, en particulier celui des élèves en difficultés et potentiels décrocheurs.


- Les élèves sont âgés de 11 à 18 ans. Ceux qui participeront aux meetings et au projet en général seront choisis par les écoles partenaires dans leur vivier d’élèves. Les critères de choix sont laissés à l’appréciation de chaque école (les situations des décocheurs sont très diverses ). Les élèves du projet seront inscrits sur la plateforme etwinning du projet en tant que membres administrateurs : ils vont se découvrir entre élèves européens, échanger sur leurs situations, créer des productions artistiques, culturelles, citoyennes, dans un cadre national d’abord et ensuite en groupes multinationales lors des meetings qui les rassembleront. Ces échanges et ces travaux en commun seront des facteurs d’intégration et de valorisation pour ces élèves qui n’ont pas une bonne estime de soi, souvent...


- Les parents seront associés lors des réunions d’information avant les meetings et également dans les présentations des productions de leurs enfants dans le cadre du partenariat.


- Les associations de remédiations scolaires et les experts des institutions scolaires apporteront leurs connaissances et leurs réflexions principalement lors des meetings par la tenue de conférences ou d’ateliers.


- Les partenaires institutionnels locaux, nationaux et européens seront tenus informés des avancées du partenariat.


- Les anciens élèves seront aussi invités à participer pour témoigner de leur parcours scolaire et le cas échéant de leurs difficultés qu’ils ont su dépasser.


- Les professionnels dans la mesure où ils sont aussi les acteurs de l’intégration des jeunes dans le monde de l’entreprise et ils pourront apporter leurs expériences et leurs solutions.

 

56